Les études réalisées selon une méthode Mixed Mode sont des enquêtes basées sur une combinaison de différents modes de contact et d’enquête. En général, leur objectif est d’augmenter la représentativité grâce à une couverture plus large et des taux de non-réponse plus faibles. Les méthodes mixtes les plus courantes et éprouvées consistent à combiner une enquête en ligne et un questionnaire écrit (CAWI-PAPI) ou une enquête en ligne et une enquête téléphonique (CAWI-CATI). Si elles sont utilisées correctement et selon des conditions adéquates, elles peuvent permettre des gains structurels et de parvenir à des taux de participation de plus de 50% Pour vous aider à déterminer la méthode mixte adaptée à votre situation, LINK utilise les éléments clés suivants:

Mise en service d’une Hotline professionnelle multicanaux (téléphone, e-mail, SMS, chat), pour l’envoi de questionnaires, les entretiens directs, les demandes simples d’information et l’assistance

  • Gestion intégrale des données en Suisse et systèmes d’enquête uniformes et exclusifs
  • Conseils pour déterminer la méthode principale adaptée – il s’agit en général de CAWI – et propositions échelonnées pour le 2e mode d’enquête (réactivité principalement via une hotline, proposition active uniquement pendant la 2e phase)
  • Traitement ciblé et adapté à la méthode de l’option de non-réponse (par exemple, «ne sait pas», «pas de réponse», etc.)
  • Conception du questionnaire ou vérification des questionnaires existants par nos experts, par exemple par rapport aux effets de la méthode choisie, mais aussi à des aspects relatifs au contenu, au filtrage, etc., et aux éventuelles adaptations préalables

Contexte

Le terme «Mixed Mode» recouvre une multitude de combinaisons de méthodes de prise de contact et d’enquête. Les combinaisons de méthodes utilisées peuvent être extrêmement hétérogènes, tout comme le moment où elles sont mises en oeuvre et la manière dont elles sont proposées aux personnes cibles: de petites variations peuvent rapidement avoir de grands effets et influencer positivement ou négativement l’objectif consistant à accroître la représentativité grâce à une couverture plus large et des taux de non-réponse plus faibles. Il en va de même pour les effets de la méthode choisie, qui doivent être correctement anticipés et minimisés à l’avance en fonction de la situation, en particulier avec les formes mixtes associant «questionnaires à remplir soi-même» et «entretiens assistés par l’enquêteur».

Contactez-nous

Susanne Graf

Chef de projet principal de la recherche sociale